Découvertes et petits bonheurs III

L’automne provençal est enfin là . Les villages à l’odeur de cheminée se parent  au petit matin d’une écharpe de brume. La gelée arrive à pas discrets.  Les arbres changent de garde robe, et magnifient le paysage de leurs couleurs dorées. L’air pique le bout du nez et les oreilles, mais le soleil aux doux rayons est toujours là. Tout est bon pour récolter un peu de chaleur, les marrons du vendeur ambulant, on ressort les mitaines et les fonds de robe. Même les chats reprennent leurs quartiers d’hiver , nous comblant de tendresse féline . Le premier feu dans l’âtre , les heures ralentissent et se métamorphosent en préparation de compote ou soupes orangées, en moment de lecture lovée sous la couette , en tisane réconfortante faite maison ou en dégustation d’un kaki bien mûre. Pleins de petits bonheurs de saison qui nous poussent encore plus vers la douceur. Petit cocon feutré.

  • J’ai eu le grand plaisir , il y a quelques semaines, de rencontrer « pour du vrai » la blogueuse Julie de French Caen Caen dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois . C’est grâce au blog que je l’ai découverte, nos univers sont différents mais nous nous sommes très bien entendu…virtuellement. Car Julie habite en Normandie ! Elle a profité de son passage dans le Sud pour des vacances , pour s’arrêter le temps d’une demi journée afin de me faire un coucou ! Un très bon moment, qui m’a rempli de joie et de gratitude pour  la vie; qui prend parfois grâce à un rien une tournure si agréable.
  • Je suis allée voire le film irlandais Sing Street (années 80 une bande d’ados dublinois créent un groupe de musique et surfent sur la new wave) , une vraie petite bulle que je vous conseille d’aller voir. On en ressort le sourire aux lèvres et des chansons plein la tête.
  • Je me remets à cuisiner et j’en suis très contente. Je me fait un plaisir fou à ramasser tout ce que je peux dans la nature . J’ai ramassé des baies de genièvre pour agrémenter mes plats. Mais aussi des baies de cynorhodon que j’ai déshydraté dans mon four pour en faire des infusions. J’ai  fait de même avec les pelures de pommes bio et de coings du jardin. Des petits régals. Merci mère Nature !
  • Au marché, j’ai demandé au marchand d’olives de me les mettre dans un bocal (pour éviter le sac plastique) et il a accepté avec grande facilité ! J’étais tellement heureuse 🙂 La semaine d’après , en ressortant mon bocal, le client suivant voyant cela nous a dit « Mais quelle bonne idée ! Il n’y a plus qu’à le mettre tel quel dans le frigo. La prochaine fois je ferai pareil. » Et une victoire de plus ! Ce même jour le stand des thés, infusions et épices à accepté de mettre l’infusion aux fruits rouges que je lui achetais dans un de mes sacs en tissus. Tout ça fait doucement son chemin…
olives des baux du marché Dormance Petit Chat Grain
  • Comme je n’ai pas la télé,et que j’écoute la radio mais pas tous le temps et parfois d’un oreille distraite. Car les infos ont tendance à me déprimer. J’ai décidé de m’informer autrement. Tout en finançant un journal quasi local, car il est fait dans les Alpes de haute Provence, un des départements limitrophes au mien. C’est un journal informatif  plutôt positif et écolo. Il s’intitule L’âge de faire , et l’abonnement est tout à fait abordable.
L'âge de faire Dormance Petit Chat Grain
  • J’ai découvert dans le domaine de la « beauté » deux choses sympathiques : Du maquillage bio, emballé dans du carton , ce qui n’est pas très facile à trouver. Et un gant magique, écologique et économique, qui permet de se démaquiller sans produit. Juste avec de l’eau ! Lapiglove est une marque française qui plus est !
Gant Lapiglove Dormance Petit Chat Grain
  • J’ai récemment joué la touriste dans ma propre ville avec la visite guidée Le visible est invisible . Une bien belle découverte, et j’en avais bien besoin…je m’en suis rendue compte quand j’ai fait un tour de ville avec ma blopine normande. J’ai appris énormément de choses, grâce à Frédéric qui est un vrai conteur. J’ai ainsi su -entre autre- pourquoi la rue dans laquelle j’habite porte son nom. Et par exemple que l’oratoire que je vois tous les jours ne représente pas St Jacques de Compostelle comme je le croyais, mais St Roch. Pour connaître l’histoire de ce dernier et ce qu’il fait dans cette rue, il faudra venir faire la visite par vous même 😉

La liste des petits bonheurs pourrait être encore longue , il est bon de savoir les glaner de ci de là . Et vous quels sont vos petits bonheurs et découvertes du moment ?

Remèdes d’automne

d988073b76a408915a8f830390aa4678

Depuis quelques semaines, c’est la même rengaine. Tous les matins au travail, ou lorsque l’on croise un ami : -« Ca va ?  -Moui, fatigué(e)…j’comprends pas pourquoi ». Tout le monde est patraque, le corps se met au rythme de l’automne et ses premiers frimas. Sans parler du changement d’heure et ses dégâts ! Oulala ma bonne dame !

Début septembre, j’ai donc voulu me prémunir de ce coup de mou saisonnier. (Ceux qui me suive sur Facebook, ont du voir passer la photo de ces produits miracles!) Mais avec des techniques que je n’avais jamais essayé. Vous avez sûrement compris, que j’axe ma manière de vivre et donc de me soigner autour de produits naturels, de remèdes de grand mères, etc. Qui soient le plus respectueux de mon corps et de l’environnement. Voici donc le bilan de ce test :

Minolta DSC

Infusions énergisantes:

  • Mélange ayurvédique bio « Vitalité » de chez plaisirs des thés : réglisse, clou de girofle, baies de poivre noir, gingembre et cassia.

Mon avis: D’un point de vue gustatif, je trouve cette infusion délicieuse, elle me régale. La réglisse est assez prédominante, je sais que son arôme ne plait pas à tous, donc je préfère le préciser. En ce qui concerne ses bienfaits, je la trouve efficace. Elle est réellement stimulante et énergisante. De plus, j’ai l’impression qu’elle fait du bien à mon petit ventrou (normal vu les composants) qui est du genre capricieux.  Le seul bémol est que le mélange pèse plus lourd que du thé, cela donne l’impression d’avoir une quantité moindre dans le sachet (6€ les 100gr).

Je continue ? : Oui, triple oui ! J’ai même racheter un gros sachet cette fois ci !

  • Thé Mu du magasin Himalaya : réputé pour ses nombreuses vertus. A la base, j’étais allé dans ce magasin pour acheter une infusion également appelé « vitalité » et un mélange d’épice massala appelée « yogi tea » (qui est très bon d’ailleurs). Et une copine m’a conseillé ce mélange de plantes, me disant qu’il guérissait tout, même ce dont on a pas conscience ! Il est à base de 16 plantes (il n’a de thé, que le nom) : orange douce, cannelle, gingembre, chardon béni, racine de persil, hysope, réglisse, fenouil, anis, coquelicot, noix de cyprès, abricot feuille, clous de girofle, quinquina, noix de col, baie de cynorhodon bio.

Mon avis : Je n’ai pas réussi à faire la cure, et donc boire si ce n’est tous les jours, au moins régulièrement. Car le goût m’a beaucoup déplu. Je ne sais pas si je l’ai trop infusé, pas assez. Il n’y a pas un  arôme en particulier qui ressort, je trouve cela assez amer. Et mon ventre n’a pas apprécié, en même temps peut être que l’infusion faisait son travail !

Je continue ?: Pas vraiment.Je finirai bien sûr le sachet, mais au coup par coup. Et peut être mélangée à du miel, ou a de la confiture de gingembre de chez Nature et découverte, alors que normalement je ne sucre pas mes boissons.

Minolta DSC

L’huile de Ricin: Huile par excellence pour les poils ! Cheveux,sourcils et cils. Qui les embellit, les fortifie et tout et tout. J’avais l’impression que mes cils étaient moins fournis ces derniers temps, j’ai donc voulu essayer.

Mon avis: C’est très efficace. Je posais une fois tous les 2-3 jours à l’aide d’un coton tige de l’huile sur mes cils. Au bout d’une semaine et demi, les bienfaits étaient visibles mes cils s’étaient étoffés. Je vous conseille cependant de le faire le soir, pour que cela repose pendant la nuit .Car c’est une huile très épaisse, presque gluante. Cela peut donner un effet de maquillage mouillé aux yeux, mais si vous portez des lunettes…elles seront vite badigeonnées de matière grasse.

Je continue ?: Malheureusement non. Même si j’étais contente du résultat. J’ai remarqué que cela irritait mes yeux, même en posant l’huile sur les bords externes des cils….

Minolta DSC

Le brossage à sec: Je n’arrêtais pas de lire ou d’entendre parler de ce brossage à sec…rien à voir avec une technique de pressing pour vêtements fragiles. Mais une pratique bien être, visiblement vieille comme le monde, simple, pas chere et follement efficace. Tentant non ?

Mon avis: J’avais peur que cela soit contraignant, car il faut le faire le matin, avant de prendre la douche. Brosser tout le corps, en partant du bout des mains, jusqu’au coeur, puis des pieds jusqu’au ventre; en faisant des petits cercles. Pas forcément tous les jours, mais au moins une fois tous les deux jours au début. En fait cela se fait très rapidement, entre 5 et 10 min je dirais. Et effectivement, c’est magique ! J’ai souvent la peau sèche, et très rapidement cet aspect s’est amenuisé. Et elle est devenue plus douce (cela sans l’usage d’huile ou crème hydratante). Mes cuisses se sont affinées. Et j’ai la sensation après l’avoir fait de me sentir booster, et légère !

Je continue ? : Oui !!!

Minolta DSC

Et pour finir, après le corps, un petit exercice quotidien pour l’esprit ! Le bien être des deux étant étroitement lié, me direz vous.  J’avais lu et vu plusieurs exercices d’écriture un peu toujours sur le même principe pour faire ressortir le positif de chaque jour. Certains écrivent 3 phrases commençant par « Merci pour…. » ou « je suis reconnaissant(e) pour… », ou trois bons moments passés dans la journées. J’ai fait un mélange de tout ça et depuis juillet tous les soirs j’ai tenté de mettre en place ce petit rituel d’avant dodo.

Mon avis: C’est scientifiquement prouvé, plus on fait son maximum pour se focaliser sur le positif, plus notre cerveau prend le pli. Ce qui nous permet de moins ruminer, s’ouvrir à d’autres aspects de la vie bénéfiques pour nous, ouvrir les portes du bien être et au final être bien dans sa vie. J’ai remarqué que mon esprit était plus alerte, déjà car c’est une exercice de mémoire sur la journée. Et que réellement, les points positifs prenaient le dessus, sur les contrariétés. J’étais comme plus attentive à trouver de quoi écrire dans mon cahier: des petites réussites personnelles, des discussions sympathiques, capturer des moments cocasses ou beaux.  J’ai eu du mal à le faire chaque soir, je le faisais parfois au petit déjeuner le lendemain. Un des aspects que j’ai trouvé intéressant, c’est qu’à force, cela fait ressortir ce qui nous fait du bien général, mais aussi les points récurrents (même si on ne les écrit pas) qui vont un peu gâcher une journée. C’est bien de les identifier, mais cela est parfois difficile à digérer car cela implique que des changements seraient nécessaires…ce qui n’est pas toujours évident. Cela permet aussi de relativiser, car certains jours il est compliqué de trouver au moins 3 bonnes choses ou points positifs. Au départ cela me déprimait un peu, je me disais, « voila ce n’était pas une bonne journée ! » alors que ça n’a rien à voir ! Nous sommes parfois, moins réceptif, moins en forme etc, il est bien de l’accepter.

Je continue ?: Oui, bien que j’ai l’impression que ce système est intégrer en moi. Il est bon de faire des piqûres de rappel en période de coup de mou. J’ai de plus en plus de mal à m’y tenir, j’attends parfois 48h voir plus avant d’écrire dans le cahier, ce qui complique la tâche. Mais c’est un très bon rituel du soir (ou du petit déjeuner) .

Prochaine cure énergisante, du pollen de fleurs !  C’est parti !

Et vous ? Avez vous des remèdes pour les changements de saisons ? Des cures que vous faîtes chaque année ? Des rituels bien être ?