Chaussure à son pied

Trouver des chaussures à ma pointure et qui me plaisent relève toujours un peu du défi. Pendant plusieurs années, j’ai acheté des chaussures type « sneakers » (je ne trouve pas de traduction en français), qui je trouvais allaient aussi bien avec les jupes que les pantalons. En tissus -car j’avais décidé de moins porter de cuir- qui me faisaient une saison, voire deux grand maximum. Mais depuis quelques temps, voulant réduire mes achats et mes déchets, j’ai décidé de voir les choses autrement. J’ai eu envie au lieu de mettre 20 ou 30 euros chaque année, »d’investir » selon mes moyens bien sûr,  dans une paire de chaussure qui pourrait  durer plus longtemps. J’ai mis mon envie de délaisser le cuir un peu en sourdine. Je suis végétarienne et non vegan. Même si je dois bien l’avouer, je me voile totalement la face sur le fait d’avoir  la peau d’un cadavre  animal aux pieds… Mais pour l’instant, les alternatives proposées pour remplacer le cuir, ne me convient pas. Je suis donc revenue vers mes amours d’antan , une bonne paire de Doc Martens bien solide. Investissement 110 euros en solde, depuis 3 ans quasi toute l’année , un peu moins fraiches actuellement mais toujours portables.Maintenant je souhaite aller plus loin dans mon engagement…Car ces souliers cités ci dessous, liés à l’histoire de l’Angleterre contemporaine, ne sont plus du tout fabriqués au Royaume Uni mais bien dans un pays en voie de développement en Asie, comme beaucoup de firme actuellement. Et j’ai du mal à cautionner ça.

J’ai réfléchit d’abord à acheter bio et éthique, avec des marques comme veja ou inkkas.  Je n’ai pas sauté le pas. Cela ne me convenait pas vraiment.  La vérité c’est qu’acheter français , cela peut faire peur, principalement d’un point de vue financier. On se dit que ce qui est fabriqué en France est forcément un produit de luxe…Quand on voit le prix de certaines baskets affublées d’une grosse virgule et que ce dernier n’offusque personne. Alors que c’est de la daube fabriqué pour une bouchée de pain dans des conditions médiocres. Il faut savoir que pour le même montant, on peut avoir aussi n’importe quel type de chaussures fabriquées en France . Encore une fois tout est une question de point de vue, et de positionnement. Il suffit juste de se renseigner pour se défaire de cette fausse croyance. Et comprendre qu’on s’y retrouve en mettant 70 ou 100 euros (dans les premiers prix pour de la fabrication française) puisque c’est un produit de qualité, qui est sensé durer.

Dans mes recherches, j’ai découvert ce site recensant une grande partie des marques françaises :La fabrique hexagonale . J’ai farfouillé, cherché dans mon budget (car oui, je gagne le SMIC comme la plupart de mes concitoyens et j’habite dans une ville où la vie est un peu chère), dans ma pointure, etc. J’ai mis de côté quelques marques ou quelques modèles. Hésitant toujours à me jeter à l’eau. Ayant économisé et mis dans un point relais mes vieilles godasses, mon premier choix s’est porté sur une forme de chaussures que je voulais depuis longtemps, comme un retour à l’enfance…

crédit photo : Dormance Petit Chat Grain

Dormance Petit Chat Grain

Elles sont de la marque Bionat, donc en plus comme le nom l’indique j’ai réussit à regrouper d’autres critères ! 165 euros…Oui j’ai quand même eut un petit haut le coeur en faisant le chèque. Car dans ces cas là, j’ai une petite voix qui me dit « et si tu les abîmes !  » « et si tu les tâches au bout d’une semaine ! » « si elles prennent la pluie »…etc etc. Un risque à prendre…Je ne suis pas sponsorisé par cette marque, je tiens à le préciser. Ca sort de mon porte monnaie, je me suis même rendue à la boutique marseillaise, histoire de rester dans l’humain. Car j’aurais bien pu faire l’achat sur le net. Motivée ! Je vous présente juste leur produit : cuir (désolée) sans chrome et sans métaux lourds, teintes sans colorants néfastes, semelles en hévéa et donc pas issues de la pétrochimie, fabrication française et eco labelisée. Malheureusement, je trouve à la majorité de leur collection,un aspect un peu vieillot. Et elles sont garanties un an !

 

Minolta DSC

Dormance Petit Chat Grain

On verra à l’usage, d’autant que j’alternerai avec des sandales (pour l’instant j’ai toujours mes made in Asia, j’attends de les épuiser avant d’investir dans du costaud). Pour cet hiver j’ai déjà repéré la marque 1083 basée sur Romans, la ville de la chaussure ! (les bottines de Stephane Gontard me font aussi de l’oeil…) J’ai d’ailleurs à l’idée de m’y rendre pour voir ce qu’il s’y fait. A terme mon objectif, en achetant petit à petit (vu le budget, et en attendant l’usure totale de mes anciens godillots) serait d’avoir une paire pour la saison chaude, une pour la saison froide, une paire de chaussures à talons (j’espère gagner un peu mieux ma vie un jour afin de m’offrir une paire Laure Bassal, qui ont un rendu très rétro que j’adore) , et une pour la randonnée, made in France ! Je me répète mais : Notre manière de consommer est déjà un engagement et une manière de voter…

Et vous, où en êtes vous ?  Tentés ? Auriez vous des conseils à me donner  ? Des marques à me faire découvrir ?