De la nature

Aujourd’hui la lumière est belle. De ces belles lumières d’hiver en Provence que j’affectionne. Le ciel clair et large se voit traversé par quelques morceaux de ouates effilochés. Je vois les branches de  l’arbre sur la place bouger avec énergie. J’imagine combien le vent doit être froid. J’observe cela derrière ma vitre une tasse de tisane non loin de là, dans ma djelaba aux allures art déco, mon uniforme des jours ralentis. Une partie de moi me dit que je devrais sortir, profiter de ces rayons, partir, rejoindre la nature environnante, trouver comme je sais bien le faire l’endroit idéal qui  mêlera calme et bain de soleil hivernal. Pour lire, écrire, ou juste observer, écouter  et me laisser emplir de cette magie ancestrale. Mais pas aujourd’hui, aujourd’hui est un jour silencieux, introspectif mais casanier. Où je me laisse enfin porter par mon rythme interne. Ce rythme qui permet de tirer des conclusions, des leçons. Et me rappelle, -même si j’en avais déjà conscience- en ce début d’année d’une manière forte et évidente,que la nature est essentielle à mon bien être et à mon équilibre .Quasi vitale.

campagne coutançaise

crédit photo :Dormance Petit chat Grain

Avec le temps, j’arrive à définir ce qui me fait du bien, et dont je dois jalonner ma vie pour faire face à ses intempéries. Selon les moments, me faire une journée seule coupée du monde ou  au contraire m’entourer d’amis, me réchauffer de leurs récits et de leurs rires. Voir du « beau », aller au musée, visiter un lieu nouveau, m’extasier face à une façade ancienne ou un tableau ayant traversé les décennies. Etre sur scène. Faire du yoga. Ou encore et surtout aller marcher dans la nature, la campagne, la garrigue, les dunes, quelque soit son aspect .

Etrange fait que celui de ne pas s’écouter intérieurement. On sait ce qui nous fait du bien, mais passer le pas de mettre ses chaussures de marche et d’aller  se perdre dans les arbres et les herbes hautes, paraît parfois si compliqué.Pourquoi ? La fainéantise du bien être, ce petit masochisme du quotidien. Peut être.

Etre dans la nature me ressource, me recentre, me nourrit. Cela relance la machine. Et je suis convaincue, que je devrais à terme me défaire de la vie citadine et de ses facilités, et ne plus me contenter que de ballades par ci par là, ou de weekends dans la maison parentale au milieu des pins et des chênes. Afin que même les heures lentes, je puisse par ma fenêtre n’apercevoir que du végétal. Entendre le chants des oiseaux. Regardant le paysage changer au fil des saisons.Observant avec amusant les facéties félines. S’accorder au tempo des éléments. Afin d’avoir cette vraie sensation de globalité. Je comprends encore mieux pourquoi cela me touche lorsqu’on ne respecte pas l’environnement, mon environnement. Cette partie de moi, cet organe supplémentaire. J’ai parfois du mal à comprendre que cela ne soit pas de même pour tout le monde. Leurs racines sont coupées, car je reste persuadée que ce lien à la terre est primordial pour tous les humains. Nous ne pouvons vivre sans la faune et la flore. Nous sommes intimement reliés à elles.

Asnelles Calvados

Crédit photo : Dormance Petit Chat Grain

Je ne veux plus oublier à quel point cela m’apporte. Je ne veux plus trouver d’ excuses, me laisser happer par quelconque technologie. Je ne veux plus passer à côté de ce qui me nourrit et m’équilibre. En ne le plaçant pas dans mes priorités. Malgré la fatigue chronique qui est ma principale compagne. Je vous souhaite également de trouver ces moments pour vous, ces petits bonheurs qui requinquent. Pour cette année, et celles à venir. Penser à nous est primordial, savoir être égoïste est parfois nécessaire. Nous sommes en plus dans la meilleure période pour ce cocooner , alors profitez en un maximum !

Prenez soin de vous,et n’arrêtez jamais de vous émerveiller de ce qui nous entoure.  🙂 Laissez vous toucher par un rayon de soleil, vous émouvoir par les couleurs du ciel, remplissez vous de toutes ces belles énergies.

 

Bon matin

Depuis quelques temps,j’ai commencé à modifier mon rythme quotidien. Les deux raisons principales étaient que j’arrivais en retard sur mon lieu de travail pratiquement tous les matins, alors que j’habite à 10/15 minutes à pieds. Et que j’avais beaucoup de mal à me réveiller lorsque mon réveil sonnait. Alors que « bizarrement » je me réveillais naturellement vers 7h même le dimanche. Persuadée qu’il fallait que je profite de dormir et rester au lit jusqu’à ce que la sonnerie retentisse. Ce qui ,je pense cassait mon rythme. J’ai donc essayé de plus écouter mon corps. Je me suis dit que c’était peut être plus « mon heure ». J’ai mis le réveil de plus en plus tôt. Très vite,  me réveiller à 7h était devenu facile (malheureusement le changement d’heure et une période chargée professionnellement ont un peu détériorés ce rythme ). Commençant mon poste deux heures après, j’ai décidé de prendre sur ce moment pour faire quelques exercices de yoga afin  de me mettre en jambes pour la journée. Principalement en faisant trois ou cinq salutations au soleil :

J’ai sentie une nette amélioration dans mon énergie. Entre temps, j’ai vu les vidéos de La France crue ,un couple qui est parti faire le tour de France des crudivores. Certains témoignages m’ont interpellés, et des recettes m’ont bien données envies. Motivées pour tenter le crusine, et ma bouteille de gaz étant arrivée à sa fin. J’ai testé pendant un peu plus d’une  semaine de manger des fruits et légumes crus. Ce fut une bonne expérience, en quelques jours j’ai compris mes limites, ce dont je pouvais me passer, ce qui me faisait mal au ventre,  et ce que j’aimais manger . J’ai donc décidé de garder certaines idées (mais je ne suis pas prête à laisser tomber mes tartes aux blettes, ou le riz que j’aime beaucoup, par exemple) entre autres le jus frais de fruits et légumes. Nouveauté dans ma routine du matin. Il est vrai que cela prend un peu de temps, mais ce temps je l’ai, vu que je me lève plus tôt. Je n’aurais jamais cru que cela me permette de tenir toute une matinée sans avoir faim. Je me sens plus légère, et mon ventre est content. Et je trouve assez ludique pour l’instant d’explorer, et varier les saveurs. Me délecter avec surprise de persil mélangé à de la pomme , de la banane et du gingembre. J’ai découvert le curcuma frais ! A part ma crainte que cela me jaunisse les dents , car sa couleur est tenace même sur les ustensiles de cuisine. C’est bon, et c’est un vrai coup de fouet. (Et en plus tout cela ne crée  que que des déchets verts ! c’est parfait). Pour la grande buveuse de thé que j’ai pu être (il y a un 5 ans je buvais un litre chaque matin), je n’aurais jamais pensé réussir à m’en passer avec mon petit déjeuner. La tasse de thé arrive plus tard dans la matinée.

crédit photo: Dormance Petit Chat Grain

Pour finir et compléter cette nouvelle organisation matinale, j’ai décidé de ne plus me réveiller par le biais de mon téléphone portable. Même si j’avais choisi une chanson qui me plaisait, il y avait quelque chose d’agressif. Il n’est donc plus en mode avion, non loin de ma tête. A la place, j’ai au départ mis mon réveil radio sur le mode fm. Histoire d’être un peu au courant de ce qui se passe dans le monde, mais j’ai vraiment du mal…Du coup, je me réveille en musique avec un de mes cds. Ce qui me permets de les redécouvrir avec plaisir, de sortit doucement du sommeil, de prendre quelques instants pour m’étirer, parfois même d’esquisser un petit pas de danse une fois sortie du lit. Cela me met de bonne humeur. Et j’allume mon mobile…plus tard, parfois beaucoup plus tard. Je ne suis ni ministre, ni grand médecin, il n’y a rien d’urgent qui m’attende en toute logique. Et cela me rend plus sereine.

Pour résumer :

  • Je sors doucement du sommeil en musique.
  • Je bois un grand verre d’eau. (où se trouve parfois du citron frais lorsque j’en fais une cure)
  • Je fais du yoga , la salutation au soleil. Où juste quelques mouvements pour me réchauffer le corps et me dynamiser, si je ne suis pas très motivée.
  • Je mange/bois un bocal de jus frais de fruits et de légumes mixés.
  • Un jour sur deux (généralement, parfois j’ai la flemme 🙂 )je me fais un brossage à sec.

Cela me convient bien, j’aimerai y caler un temps d’écriture, au moins de mes rêves de la nuit, au mieux les trois pages instinctives au saut du lit pour stimuler la créativité. Dont je vous avais parlé il y a quelques temps. Je me sens à la fois plus dynamique et plus sereine pour affronter la journée. Car j’ai le temps de m’y préparer. Je reste moins hébéter devant ma penderie à perdre du temps précieux parce que je suis en retard, et la tête dans le brouillard. Alors, pourvu que ça dure !

Et vous, avez vous un rituel matinal ? Quel est il ? Quelles sont vos petites habitudes pour vous mettre en bonnes conditions pour la journée ?

Remèdes d’automne

d988073b76a408915a8f830390aa4678

Depuis quelques semaines, c’est la même rengaine. Tous les matins au travail, ou lorsque l’on croise un ami : -« Ca va ?  -Moui, fatigué(e)…j’comprends pas pourquoi ». Tout le monde est patraque, le corps se met au rythme de l’automne et ses premiers frimas. Sans parler du changement d’heure et ses dégâts ! Oulala ma bonne dame !

Début septembre, j’ai donc voulu me prémunir de ce coup de mou saisonnier. (Ceux qui me suive sur Facebook, ont du voir passer la photo de ces produits miracles!) Mais avec des techniques que je n’avais jamais essayé. Vous avez sûrement compris, que j’axe ma manière de vivre et donc de me soigner autour de produits naturels, de remèdes de grand mères, etc. Qui soient le plus respectueux de mon corps et de l’environnement. Voici donc le bilan de ce test :

Minolta DSC

Infusions énergisantes:

  • Mélange ayurvédique bio « Vitalité » de chez plaisirs des thés : réglisse, clou de girofle, baies de poivre noir, gingembre et cassia.

Mon avis: D’un point de vue gustatif, je trouve cette infusion délicieuse, elle me régale. La réglisse est assez prédominante, je sais que son arôme ne plait pas à tous, donc je préfère le préciser. En ce qui concerne ses bienfaits, je la trouve efficace. Elle est réellement stimulante et énergisante. De plus, j’ai l’impression qu’elle fait du bien à mon petit ventrou (normal vu les composants) qui est du genre capricieux.  Le seul bémol est que le mélange pèse plus lourd que du thé, cela donne l’impression d’avoir une quantité moindre dans le sachet (6€ les 100gr).

Je continue ? : Oui, triple oui ! J’ai même racheter un gros sachet cette fois ci !

  • Thé Mu du magasin Himalaya : réputé pour ses nombreuses vertus. A la base, j’étais allé dans ce magasin pour acheter une infusion également appelé « vitalité » et un mélange d’épice massala appelée « yogi tea » (qui est très bon d’ailleurs). Et une copine m’a conseillé ce mélange de plantes, me disant qu’il guérissait tout, même ce dont on a pas conscience ! Il est à base de 16 plantes (il n’a de thé, que le nom) : orange douce, cannelle, gingembre, chardon béni, racine de persil, hysope, réglisse, fenouil, anis, coquelicot, noix de cyprès, abricot feuille, clous de girofle, quinquina, noix de col, baie de cynorhodon bio.

Mon avis : Je n’ai pas réussi à faire la cure, et donc boire si ce n’est tous les jours, au moins régulièrement. Car le goût m’a beaucoup déplu. Je ne sais pas si je l’ai trop infusé, pas assez. Il n’y a pas un  arôme en particulier qui ressort, je trouve cela assez amer. Et mon ventre n’a pas apprécié, en même temps peut être que l’infusion faisait son travail !

Je continue ?: Pas vraiment.Je finirai bien sûr le sachet, mais au coup par coup. Et peut être mélangée à du miel, ou a de la confiture de gingembre de chez Nature et découverte, alors que normalement je ne sucre pas mes boissons.

Minolta DSC

L’huile de Ricin: Huile par excellence pour les poils ! Cheveux,sourcils et cils. Qui les embellit, les fortifie et tout et tout. J’avais l’impression que mes cils étaient moins fournis ces derniers temps, j’ai donc voulu essayer.

Mon avis: C’est très efficace. Je posais une fois tous les 2-3 jours à l’aide d’un coton tige de l’huile sur mes cils. Au bout d’une semaine et demi, les bienfaits étaient visibles mes cils s’étaient étoffés. Je vous conseille cependant de le faire le soir, pour que cela repose pendant la nuit .Car c’est une huile très épaisse, presque gluante. Cela peut donner un effet de maquillage mouillé aux yeux, mais si vous portez des lunettes…elles seront vite badigeonnées de matière grasse.

Je continue ?: Malheureusement non. Même si j’étais contente du résultat. J’ai remarqué que cela irritait mes yeux, même en posant l’huile sur les bords externes des cils….

Minolta DSC

Le brossage à sec: Je n’arrêtais pas de lire ou d’entendre parler de ce brossage à sec…rien à voir avec une technique de pressing pour vêtements fragiles. Mais une pratique bien être, visiblement vieille comme le monde, simple, pas chere et follement efficace. Tentant non ?

Mon avis: J’avais peur que cela soit contraignant, car il faut le faire le matin, avant de prendre la douche. Brosser tout le corps, en partant du bout des mains, jusqu’au coeur, puis des pieds jusqu’au ventre; en faisant des petits cercles. Pas forcément tous les jours, mais au moins une fois tous les deux jours au début. En fait cela se fait très rapidement, entre 5 et 10 min je dirais. Et effectivement, c’est magique ! J’ai souvent la peau sèche, et très rapidement cet aspect s’est amenuisé. Et elle est devenue plus douce (cela sans l’usage d’huile ou crème hydratante). Mes cuisses se sont affinées. Et j’ai la sensation après l’avoir fait de me sentir booster, et légère !

Je continue ? : Oui !!!

Minolta DSC

Et pour finir, après le corps, un petit exercice quotidien pour l’esprit ! Le bien être des deux étant étroitement lié, me direz vous.  J’avais lu et vu plusieurs exercices d’écriture un peu toujours sur le même principe pour faire ressortir le positif de chaque jour. Certains écrivent 3 phrases commençant par « Merci pour…. » ou « je suis reconnaissant(e) pour… », ou trois bons moments passés dans la journées. J’ai fait un mélange de tout ça et depuis juillet tous les soirs j’ai tenté de mettre en place ce petit rituel d’avant dodo.

Mon avis: C’est scientifiquement prouvé, plus on fait son maximum pour se focaliser sur le positif, plus notre cerveau prend le pli. Ce qui nous permet de moins ruminer, s’ouvrir à d’autres aspects de la vie bénéfiques pour nous, ouvrir les portes du bien être et au final être bien dans sa vie. J’ai remarqué que mon esprit était plus alerte, déjà car c’est une exercice de mémoire sur la journée. Et que réellement, les points positifs prenaient le dessus, sur les contrariétés. J’étais comme plus attentive à trouver de quoi écrire dans mon cahier: des petites réussites personnelles, des discussions sympathiques, capturer des moments cocasses ou beaux.  J’ai eu du mal à le faire chaque soir, je le faisais parfois au petit déjeuner le lendemain. Un des aspects que j’ai trouvé intéressant, c’est qu’à force, cela fait ressortir ce qui nous fait du bien général, mais aussi les points récurrents (même si on ne les écrit pas) qui vont un peu gâcher une journée. C’est bien de les identifier, mais cela est parfois difficile à digérer car cela implique que des changements seraient nécessaires…ce qui n’est pas toujours évident. Cela permet aussi de relativiser, car certains jours il est compliqué de trouver au moins 3 bonnes choses ou points positifs. Au départ cela me déprimait un peu, je me disais, « voila ce n’était pas une bonne journée ! » alors que ça n’a rien à voir ! Nous sommes parfois, moins réceptif, moins en forme etc, il est bien de l’accepter.

Je continue ?: Oui, bien que j’ai l’impression que ce système est intégrer en moi. Il est bon de faire des piqûres de rappel en période de coup de mou. J’ai de plus en plus de mal à m’y tenir, j’attends parfois 48h voir plus avant d’écrire dans le cahier, ce qui complique la tâche. Mais c’est un très bon rituel du soir (ou du petit déjeuner) .

Prochaine cure énergisante, du pollen de fleurs !  C’est parti !

Et vous ? Avez vous des remèdes pour les changements de saisons ? Des cures que vous faîtes chaque année ? Des rituels bien être ?