Se soigner au naturel

Il était temps que je vous fasse découvrir ce livre que j’ai reçu à noël ! C’est le printemps, et c’est maintenant qu’il faut profiter des fleurs et feuilles pleines d’énergie pour se faire des remèdes maison.

Remèdes à faire soi même de Claudine Luu

J’avoue que sur ce coup, je me suis laissée influencer par les avis d’autres blogueuses. A force de voir ce livre, il m’a donné envie, d’autant qu’il vient d’une maison d’édition dont j’apprécie souvent les ouvrages. Et j’ai bien fait de le mettre sur ma liste d’envies. Car il est parfait.

Le maître mot de ce livre est pour moi : la simplicité. Simplicité des plantes utilisées, car ce ne sont que des plantes faciles à trouver dans la nature autour de la maison. Simplicité des techniques, ainsi que des ingrédients à ajouter (ou non)  aux plantes. Tout y est très bien expliqué. En premier lieu vous y trouverez les bases à suivre :comment reconnaître une plante, la récolte, le séchage etc. Puis vous pourrez chercher par ordre alphabétique le végétal que vous comptez transformer.

250 remèdes naturels de Claudine Luu

Il y a toujours, une photo en pleine page, qui permet de bien identifier la fleur, l’arbuste ou l’aromate. En face, dans un petit cercle sont résumés les bienfaits. En quelques lignes, nous pouvons apprendre où cela pousse et à quelle saison, ainsi que les parties utilisées. Un peu de botanique et d’histoire , puis c’est parti pour les différentes manières d’utiliser la plante : tisanes, huiles solarisées , teintures mères, baumes et autres merveilles.

Pour ma part, j’ai la chance de pouvoir profiter du potager de mon père, mais aussi de la belle campagne provençale environnante qui foisonne de romarin , de thym (en fleur en ce moment) par exemple.

J’ai pour projet de réaliser donc des remèdes à base de mélisse (le vin digestif, et l’huile solarisée antidouleur) de thym (la crème hydratante) et de souci (la teinture mère cicatrisante) pour commencer. Qui me paraissent facile à fabriquer.  Mais j’ai bien sûr envie de tout tester !

 

Alors, tentés ? Avez vous déjà fait vos propres remèdes naturels ? Racontez moi , ça !

Anniversaire Zéro déchet

Pour mon anniversaire j’avais prévu un pic nique et une petite rando, dans un coin que j’ai découvert  il y a peu, et pour lequel j’avais eu un coup de coeur. Donc je voulais le faire découvrir aux copains. J’avais précisé que je ne voulais pas de cadeau, car je n’ai besoin de rien. Mais j’avais demandé un pic nique au maximum zéro déchet ! (oui on aime bien les défis dans la famille, comme pour mes 30 ans )

Malheureusement il a plu des cordes donc la ballade est tombée littéralement à l’eau. Mais j’ai décidé de garder l’idée du pic nique , à l’abris, avec des chants d’oiseaux enregistrés 😉 comme si on y était !  (désolée pour la mauvaise qualité des photos, j’ai dû me tromper dans le réglage…)

J’ai été heureuse de voir que mes amis avaient joué le jeu. Même si certains n’avaient pas pu préparer quelque chose, ils avaient fait l’effort de l’acheter en vrac, ou dans des bocaux (donc réutilisable ou recyclable). Ce que je trouve le plus difficile lorsque l’on est dans une démarche visant à diminuer nos poubelles, c’est de refuser. Qui est un des préceptes expliqués par Béa Jonhson ( la règle des 5 R : Réduire, Refuser, Réutiliser, Recycler, Rot -en anglais:composter). Surtout quand on n’est pas des pros de la communication comme moi, et que quand quelque chose me touche je perds mes moyens , ce qui peut me rendre un peu abrupte.  Pour donner un exemple, ma mère a voulu participer à sa manière, je lui avais demander un élément important dont je parlerai plus bas. Mais elle a souhaité mettre plus la main à la pâte, au téléphone elle m’annonce : « je t’ai mis des nappes en papier de côté »…Je me suis retrouvée bloquée, en répétant bêtement « Papier ! Papier ? Mais nooon ! « . Cela partait d’un bon sentiment, elle avait également prévu de me donner des tasses en plastique jetables. Là aussi, j’ai dû dire non. Cependant, ce que j’ose maladroitement avec ma maman, me serait difficile auprès des personnes qui m’entourent, amis etc. Comme par exemple: que dire quand on nous offre un bouquet de fleurs… »Merci, mais tu pouvais lui dire d’éviter le papier cristal » . C’est vrai quand on y pense, okay c’est « esthétique », mais à peine reçu en main, à peine mis dans la poubelle. Dans certains pays, c’est juste du papier kraft, ou même du papier journal. Bref, je digresse…

Ma copine elo avait par exemple, amené un risotto dans une gamelle de camping en métal léger, qui fait donc contenant hermétique mais aussi casserole. Elle avait pris des couverts en bambous, et des petites assiettes de camping. Des amandes dans un bocal, et des fruits dans des sacs à vrac.

J’avais fait des rouleaux de printemps, des galettes de farine de pois chiche, du houmous de pois cassés (ou houmous de shrek 😉 ), il y avait aussi ,des pommes de terre violette en tapas, des olives achetées en vrac, de la tapenade, des fruits secs, des fruits et légumes à croquer et bien sûr un gâteau sans gluten surprise – préparé par ma mère. Bref, vous voyez, même si les copains m’ont dit que cela avait représenté un vrai défi pour eux; une autre manière d’aborder les choses. La diversité était au rendez vous. Et n’empêche en rien de bien manger. Un simple sandwich aurait été aussi accepté, il n’aurait suffit que de l’emballer dans un torchon par exemple. Ce n’est pas si difficile.

Les indispensables pour un pic nique zéro déchet : des couverts et assiettes réutilisables (de camping ou de votre vaisselle habituelle), des verres.. en verre ou des gobelets de festival plus légers et aussi réutilisables. Des gourdes ou des bouteilles en verre. Des serviettes en tissus !! Fameux éléments que j’ai demandé à mes parents, et je suis ravie d’avoir enfin un set de serviettes en tissus chez moi, qui en plus a une histoire et maintenant une deuxième vie, au lieu d’attendre dans un placard.

pic nique zéro déchet

J’avais aussi sorti des pics réutilisables. Vous pouvez utiliser des tupperwares si vous en avez, mais le mieux est encore ceux ne contenant pas de PBA, ou de mettre dans des bocaux.

Merci à mes amis d’avoir accepté ma demande, et merci pour ce bon moment.

Alors prêt.e.s à tester un pic nique zéro déchet ?

Du « Fait maison » à chaque saison

En revenant des fêtes de Noël , sur notre long périple de retour. Arrêts obligatoires aux stations services . Le coin livre me fait toujours de l’oeil.  Et j’ai craqué pour un petit cahier de recettes de cosmétiques (et pas que) faites mains bio.

Minolta DSC

J’aurais préféré un titre du genre « Je prends soin de moi 100 % bio » , mais c’était peut être un peu long. Parce que « je suis belle », je trouve ça un peu réducteur, et en plus les hommes n’auraient ils pas le droit de se faire leur propre eau de cologne ou leur baume à lèvres ? Je cherche la petite bête…Car en fait, là est bien le seul défaut de ce petit carnet.

Alors, que trouve t on dans ce cahier plein de couleurs ? 

=> De quoi se chouchouter tout au long de l’année et offrir des cadeaux faits maisons.  Il y a comme je vous l’ai dit plus haut, des recettes pour faire ses cosmétiques, mais aussi des recettes culinaires, des astuces santé …

Le cahier est découpé par mois, et vous avez un tuto par semaine. Tout à fait en lien avec les besoins du moment. Une page introductive résume les produits à posséder pour réaliser vos recettes pour le mois à venir. En essayant de piocher au maximum dans ce que l’on a dans son placard. -J’apprécie le fait que les ingrédients de base soient plutôt faciles à trouver-. Et le budget total de ce que cela représentera.

A chaque semaine son petit atelier avec une  horloge qui vous indiquera sa durée, bien sûr la liste des ingrédients et la marche à suivre. Plus parfois, des encarts offrant des données complémentaires. C’est concis, facile et visuel.

Et cerise sur le gâteau, pour ne pas oublier quand mettre en place tout ça, quand filtrer votre macération pour finaliser votre produit etc, vous avez une calendrier où tout est rassemblé. A mettre à vue, sur votre frigo ou autre, afin de se motiver ou de ne pas perdre le fil.

 

Vous l’avez compris ce petit cahier me plait beaucoup, il sera un de mes défis 2017 pour faire encore plus moi même.

Pour l’instant je n’ai pas pris le temps de tester , mais certaines recettes de Février me tentent bien : spray aux huiles essentielles pour la maison ou les bonbons pour les maux de gorge par exemple.

Alors tenté.e.s ? Connaissez vous d’autres cahiers ou livres de ce même genre, que vous voudriez me faire connaître ?  Je suis preneuse.

Je suis belle 100%Bio aux éditions Solar 7€90