Remèdes d’après fêtes

Après quelques jours de vacances, de repas chargés ou bien alcoolisés en écoutant les souvenirs de Tatie Georgette et les blagues de notre ami Gontrand. Ou bien tout seul à finir les orangettes devant le Noel de Mickey. Il est temps de calmer le jeu et faire une pause pour notre corps !

Le 1er jour des #SOLDES en 10 gifs !  http://www.elle.fr/Mode/Les-news-mode/Autres-news/Faire-les-soldes-2874200

On se calme Georgette !

En gélules:  vous pouvez faire sur quelques jours une cure de charbon ou faire la boîte complète bien sûr, si vous vous en sentez le courage. Mais en cas d’excès, si le lendemain vous prenez une ou deux gélules de chardon, cela va déjà mieux. Mais aussi, pissenlit, artichaut, radis noir sont aussi drainants et nettoyants.

Petit rituel du matin: Jus de citron dans de l’eau tiède à jeun. Certains le font même toute l’année. Le faire périodiquement est déjà bien. Si vous aimez le goût , vous pouvez aussi y rajouter des bouts de gingembre frais à faire infuser. En cas de crise vous pouvez boire le mélange citron frais pressé et eau, toute la journée, excellent pour drainer.

A cuisiner : L’artichaut est votre ami ! Il aide à désengorger le foie. Il est bon de se mettre au vert comme on dit, des fruits et des légumes frais en général. Et en particulier :radis noir, choux, poireaux, l’huile d’olive (un peu), l’artichaut (non, je n’ai pas d’action chez Prince de Bretagne) et du romarin. Boire de l’eau . Je me souvenais que dans le livre Mes petites magies de Marie Lafôret , elle conseillait après une série de repas lourds de manger (boire) de la soupe à l’oignon. C’est ce que j’ai fait après Noël pendant 2 jours et je peux dire que je me suis rapidement senti mieux. Comme tout les mono-régimes; je vous déconseille de le faire sur plusieurs jours ou plusieurs semaines. C’est dangereux pour le corps, cela peut créer des carences, et des douleurs. Toutes personnes ayant testé une cure de soupe aux choux pour maigrir vous diront à quel point cela les aura délabré de l’intérieur. Donc sur 4 repas cela me paraît déjà largement suffisant. Bien sûr sans l’agrémenter de gruyère rappé, petits gourmands ! Mais si vous avez peur d’avoir faim et pour varier, vous pouvez accompagner votre soupe à l’oignon d’un steak de soja, un bol de riz ou je ne sais quoi de sain mais consistant.

6a7ced4dbd6ef4f5fb316adecca62cd0

Je me suis replongée dans le livre de Marie Laforêt, il allie autobiographie et astuces naturelles pour se soigner ou prendre soin de soi. Le seul bémol est qu’elle donne quelques recettes de bains,( si vous n’avez pas de baignoire ou une grosse conscience écologique). Les recettes ne sont pas vegan ! Mais si vous êtes seulement végétarien comme moi ; seule une recette à base de graisse d’oie vous fera horreur.

Voici donc 2 recettes d’après fête tirées de ce livre:

« Bouillon Cartier pour les reins: – 2 oignons – 3 échalotes – 2 oignons rouges – 

Epluchez et coupez en rondelles oignons et échalotes. Jetez vos anneaux dans une casserole graissée d’un peu d’huile d’olive et faites les transpirer jusqu’à ce qu’ils aient perdu leur odeur piquante. Lorsqu’ils dégagent une odeur appétissante, qu’ils ont blondi, arrosez d’un litre d’eau « brita » froide. A ébullition, baissez l’intensité de la cuisson pour la maintenir frémissante pendant 20 min. Prévoyez d’avoir à vous lever la nuit ». (contrairement à moi il y met du pain rassi et du comté, et ne mange que ça pendant 2 jours)

Bouillon Cartier pour le foie: – 2 artichauts de Bretagne ou 4 carciofini d’Italie – un bâton de réglisse – 2 gélules de charbon végétal.  

Dans l’évier, ébouillantez d’un demi-litre d’eau vos artichauts, pour éviter leur amertume. Puis comme à l’ordinaire, faites les cuire dans un litre d’eau « brita » , accompagné d’un bâton de réglisse.Après cuisson, retirez les artichauts. Mettez l’eau de cuisson dans une tisanière avec le bâton de réglisse. Buvez. En avalant vos gélules de charbon végétal. »

Minolta DSC

Epices et aromates digestives, dépuratives et détoxifiants : aneth, anis vert, anis étoilé, baie de genévrier, cardamome, carvie, céleri sauvage, citronelle, cumin, curcuma, galanga, paprika et raifort.

Ne sautez pas de repas ! C’est le meilleur moyen de stocker au max le repas suivant. Mieux vaut manger léger que rien du tout. Et surtout manger quand on a faim et selon sa faim !

Les huiles essentielles : citron, menthe poivrée, estragon. De préférence sue un sucre, un bout de pain ou du miel.

En infusion : (extrait d’Aux herbes de la saint Jean de P. Maasdam)

« 30 gr de romarin feuilles – 30 gr de camomille romaine fleurs  (pour ceux qui ne craignent pas  l’amertume) – ou 30 gr de camomille matricaire fleurs – 30 gr d’aspérule odorant plante entière.  Boire une tasse soir et matin, ne pas en abuser. » 

Si vous ne vous sentez pas l’âme de faire le mélange vous même en achetant ces plantes en magasins bio par exemple. Vous pouvez vous dirigez vers certaines pharmacies/herboristeries qui pourront préparer cette infusion. Pour les « flemmards   » je vous conseille les tisanes en sachets yogi tea détox ou digestion  par exemple, ou la tisane détox de chez Clipper à l’hibiscus et  réglisse,  miam !

Si avec tout ça , vous ne vous sentez pas léger et avec le teint frais !

 

 

Un petit geste pour l’Homme…

En cette période décisive (on l’espère) de COP 21, même s’il serait temps que le gouvernement se positionne concrètement et que les industriels se remettent en question. Nous pouvons tous apporter notre pierre à l’édifice, un acte aussi minime soit il aux yeux de certains, reste un acte.  Voici donc mes petits riens pour le planète. Je n’écris pas cela pour me faire mousser, mais j’espère que cela vous donnera peut être des idées.

Dans la salle de bain :

Minolta DSC

Ce que l’on se tartine sur le corps est aussi important que ce que l’on ingère. Faisant la chasse aux emballages, j’utilise des pains de savons et non des gels douche, un shampoing solide que j’achète chez Lush mais il en existe aussi en magasin bio. Et du dentifrice en pastille de chez Lush dans une petite boîte en carton.Et j’ai trouvé une crème pour le visage et un baume à lèvres dans des pots en verre. Faits mains (sur le photo):

Mon huile pour le corps que j’achète neutre et à laquelle j’ajoute des huiles essentielles. En général celle de  rose et de citron car elles ont des bienfaits pour la peau, régénératrice, drainante…

Mon shampoing sec pour les jours de flemme et pour espacer les lavages: 2 cuillères à soupe de maïzena , 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude, huile essentielle de citron et menthe quelques gouttes et du chocolat en poudre (pour les cheveux bruns).

Des disques démaquillants lavables que j’ai découpé dans une vieille polaire.

Des serviettes hygiéniques lavables que j’ai cousues également (en plus de la coupe). Je ne ferais pas ici un cours sur la dangerosité des tampons et des serviettes jetables,  par rapport aux produits utilisés pour les fabriquer,d’autres l’on fait beaucoup mieux. Mais les filles, je vous conseille vivement de vous pencher sur la question, c’est assez effrayant.

Une brosse à dent à tête changeable.

Dans ma cuisine:

Minolta DSC

Inutile de faire un laïus sur le fait de manger local, de saison et sans pesticides. Je pense qu’on le répète assez.

Privilégier les emballages en verre plutôt qu’en plastique, outre l’aspect polluant dans sa fabrication, ses origines pétrolifères. Il a été prouvé que les contenants en plastique rejettent des produits toxiques dans les aliments, encore plus dans l’huile qui est très absorbante.

Acheter en vrac, en utilisant des sacs en tissus réutilisables (je vous ai déjà fait un petit article sur le sujet). Prendre sa boite à oeufs pour la remplir à nouveau. Prendre des boîtes pour mettre le fromage acheté à l’unité au lieu de le mettre dans un film plastique.

Boire l’eau du robinet et la conserver dans une bouteille en verre si on veut la mettre au frigo. (Je sais que cela va dépendre des régions, car parfois l’eau du robinet est vraiment mauvaise. Il existe des carafe filtrante pour amoindrir cet aspect.)

Quand on a le temps et la place faire un maximum soi même, ses gâteaux, ses biscuits, ses petits plats…et ce n’est pas plus cher que d’acheter du tout fait, au contraire. Et c’est bien meilleur. Je fais également mon propre vinaigre de cidre.

Pour la maison :

Minolta DSC

Exit la javel et autres produits cracras. Je tourne avec seulement quelques produits de base qui servent à tout. Le vinaigre blanc, l’atout magique ! (qui n’apparait pas sur la photo, car je dois en racheter 🙂 ) Le bicarbonate de soude. Et le savon noir. Et parfois de la soude en cristaux.

J’ai enfin fabriqué ma lessive ! Si facile, que je me suis demandé pourquoi j’avais tant attendu pour me lancer : 3L d’eau chaude, 150 gr de paillettes de savon de Marseille, 1 poignée de bicarbonate de soude, 4 cuillères à soupe de vinaigre blanc et quelques gouttes d’huile essentielle de votre choix.

Je n’ai pas encore fabriqué mon liquide vaisselle, mais je fonctionne avec un gros bidon de produit bio que j’ai déjà depuis un an, et avec lequel je rempote régulièrement le flacon qui reste sur le plan de travail.

Je ne vous parlerai pas de tri sélectif…cela aussi on le rabâche assez. Le mieux étant encore de limiter ses déchets.

La petite astuce :

Minolta DSC

Avoir un filet (ou un petit tote bag) toujours dans son sac à main ou son sac à dos ! Utile en toutes occasions, pas seulement pour faire les courses vous verrez ! Celui là est une antiquité, il appartenait à mon arrière grand mère, mais on peut en trouver de toutes les couleurs dans les magasins bio, mais pas seulement car une marque normande (FILT je crois) tente de relancer la mode de cet objet super pratique qui ne prend pas de place.

De quoi s’inspirer:

Minolta DSC

No impact man un roman autobiographique d’un américain qui a décidé pendant 1 an de vivre en réduisant au maximum son empreinte environnementale. Un défi fou mais motivant !

La terre en héritage et de manière générale les livres de Jean Marie Pelt sont toujours très bien écrits, faciles d’accès, même si vous n’êtes pas des scientifiques . Jean Marie Pelt fait parti de ceux qui se battent déjà depuis des années pour le respect de la faune et de la flore. Il montre à quel point nous ne pouvons vivre sans eux, voire même nous devrions en suivre l’exemple.

L’écologie des paresseuses  je crois malheureusement qu’il n’est plus édité. Même si certains conseils sont un peu passés (pour l’épilation par exemple elle ne parle que de la machine pour s’épiler, pas de techniques orientales assez simples à faire soi même avec du miel et du sucre), car je l’ai acheté en 2007. D’autres me servent encore à l’heure actuelle, comme le répertoire des produits nocifs dans les cosmétiques, ou les recettes pour faire ses produits ménagers et autres.

En revanche, je suis complétement nulle pour éviter de gaspiller de l’eau par exemple. J’ai du mal à me lever le matin pour aller au marché . Personne n’est parfait…mais c’est déjà ça. Quoi qu’en pense certains écolos extrémistes et/ou aigris  qui cherchent la petite bête, et sont dans la comparaison voire la compétition de qui sera le plus vert possible. Au lieu de se soutenir et d’encourager. (J’ai découvert avec beaucoup d’effroi, que ces gens là sont loin d’être des bisounours, contrairement au cliché qui peut exister ).Chacun fait en fonction, de son porte monnaie, de son envie et surtout de son temps, car il ne faut pas se leurrer cela demande une certaine organisation.

Et vous, où en êtes vous ? Quelles sont vos gouttes dans l’océan ?