Le plein de vitamine C !

Changement de saison oblige, surtout quand cela concerne l’automne et l’hiver , il est tant de faire une cure pour être en pleine forme ! J’ai découvert grâce au magasin Couleurs paysannes, l’argousier….qu’est-ce donc que cela !?

 

Hippophae rhamnoides 'Solo' - Vente Argousier autofertile

source photo :mesarbustes.fr

Un fruit aux couleurs de la saison automnale rempli de bienfaits, anti fatigue, anti grippe, contre le manque d’appétit, les maladies cardio-vasculaires….Certains s’amusent même à l’appeler le goji des Alpes, baies extrêmement à la mode actuellement à laquelle on prête plusieurs vertus, mais qui vient de loin. Alors que l’argousier est local !

Lire la suite

Se soigner au naturel

Il était temps que je vous fasse découvrir ce livre que j’ai reçu à noël ! C’est le printemps, et c’est maintenant qu’il faut profiter des fleurs et feuilles pleines d’énergie pour se faire des remèdes maison.

Remèdes à faire soi même de Claudine Luu

J’avoue que sur ce coup, je me suis laissée influencer par les avis d’autres blogueuses. A force de voir ce livre, il m’a donné envie, d’autant qu’il vient d’une maison d’édition dont j’apprécie souvent les ouvrages. Et j’ai bien fait de le mettre sur ma liste d’envies. Car il est parfait.

Le maître mot de ce livre est pour moi : la simplicité. Simplicité des plantes utilisées, car ce ne sont que des plantes faciles à trouver dans la nature autour de la maison. Simplicité des techniques, ainsi que des ingrédients à ajouter (ou non)  aux plantes. Tout y est très bien expliqué. En premier lieu vous y trouverez les bases à suivre :comment reconnaître une plante, la récolte, le séchage etc. Puis vous pourrez chercher par ordre alphabétique le végétal que vous comptez transformer.

250 remèdes naturels de Claudine Luu

Il y a toujours, une photo en pleine page, qui permet de bien identifier la fleur, l’arbuste ou l’aromate. En face, dans un petit cercle sont résumés les bienfaits. En quelques lignes, nous pouvons apprendre où cela pousse et à quelle saison, ainsi que les parties utilisées. Un peu de botanique et d’histoire , puis c’est parti pour les différentes manières d’utiliser la plante : tisanes, huiles solarisées , teintures mères, baumes et autres merveilles.

Pour ma part, j’ai la chance de pouvoir profiter du potager de mon père, mais aussi de la belle campagne provençale environnante qui foisonne de romarin , de thym (en fleur en ce moment) par exemple.

J’ai pour projet de réaliser donc des remèdes à base de mélisse (le vin digestif, et l’huile solarisée antidouleur) de thym (la crème hydratante) et de souci (la teinture mère cicatrisante) pour commencer. Qui me paraissent facile à fabriquer.  Mais j’ai bien sûr envie de tout tester !

 

Alors, tentés ? Avez vous déjà fait vos propres remèdes naturels ? Racontez moi , ça !

Croquer cru

Chocolats, marrons glacés,champagne, bûche de Noël, raclette etc. Oui , nous sortons d’une période de fêtes et notre foie crie au secours. Comme l’année dernière, je vais vous donner une petite technique que j’ai testé pour rendre notre corps et donc notre esprit, plus légers.

J’ai découvert le crudivorisme, grâce aux vidéos de la France cru, un couple qui a fait le tour de France des personnes ne se nourrissant que de fruits et légumes crus (un peu chacun à sa manière, ils sont pour la plupart en plus végétaliens). Cela m’a beaucoup interpelé, surtout quant aux témoignages des différentes personnes qu’ont rencontrés ces deux gais lurons. Cela donnait l’impression que manger cru changeait la vie du tout au tout. Quelques temps après, j’ai profité du fait que la bouteille de gaz de ma cuisinière,était arrivée en bout de course pour me lancer dans l’aventure crue ! Il faisait beau et un peu chaud , c’était plus facile à mes yeux pour commencer.

Récolte d'été

Le matin je me faisais un grand bocal de jus frais, mêlant fruits et un peu de verdure. Plus parfois des graines, du curcuma ou du gingembre frais. J’étais étonnée de tenir aussi longtemps avec ça dans le ventre. Mais au départ, je n’ai pas  prévu assez à manger et surtout pas de quoi grignoter . Donc rapidement j’ai mangé au lieu d’une assiette de salade composée, un saladier. Et j’avais toujours avec moi des noix en tout genre. Au niveau des courses, cela demande d’avoir une grosse quantité de produits frais, rien qu’avec les jus du petit déjeuner , ça partait vite.  J’ai découvert plein de gouts nouveaux, la betterave crue par exemple, les asperges vertes crues miam !  Bien sûr tous les légumes ne peuvent se déguster crus, merci de ne pas tenter de croquer dans une pomme de terre ou un poireau cru s’il vous plait. Je ne voudrais pas avoir un mort sur la conscience. J’ai aussi varié les goûts et les apports au niveau des huiles que je mettais dans mes plats.

Je me suis sentie assez rapidement, plus légère et plus dynamique. Malgré la poussée de boutons sur mon petit minois. (cela peut fatiguer cependant , car cela demande plus d’énergie aux organes de digestion) . Les toxines sorties,un peu après , ma peau est devenue très belle , comme je l’ai rarement vue. J’ai suivi ce régime 3 semaines, jusqu’à ce que je craque. Cela m’a appris plusieurs choses :

  • Même si j’ai un régime alimentaire considéré comme atypique, manger cru est encore une étape au dessus,cela nous oblige à cuisiner autrement. Surtout si l’on veut sortir de la simple assiette de légumes . Il existe plusieurs techniques que je n’ai pas expérimenté, déshydratation, cuisson lente et ne dépassant pas les 42 degrés (je crois). Si vous avez besoin de beaucoup varier vos repas, il va falloir faire preuve d’imagination et de recherche.
  • Cela m’a rassurée, si je pars en voyage dans un pays avec une alimentation plutôt carnassière ou à l’aventure sans manger au restaurant. Je sais maintenant que je peux tenir physiquement en ne mangeant que des fruits et légumes crus.
  • Ayant le ventre sensible j’ai eu peur d’avoir des douleurs. Mais que nenni ! Au contraire.
  • J’ai maigri sans le vouloir, et sans avoir l’impression de me priver.
  • J’ai compris ce dont j’avais vraiment besoin dans ma nourriture et ce qui était superflu.

Donc je sais que je ne pourrais pas être à 100% crudivore, car j’ai ressenti le besoin de manger des céréales. Et surtout de manger des légumes cuits, même si très légèrement type wok. Et je pense que ce type de régime n’est pas adaptable à tous. J’ai continué un petit temps l’expérience en tentant la méthode « Raw till four », comprenez que l’on mange cru jusqu’à 16h et ensuite, on repasse à des repas « normaux » le soir. C’est ce que j’ai trouvé le plus adapté, et le plus pratique. Surtout pour ceux ou celles qui partagent leur repas le soir avec quelqu’un. Je vous conseille peut être cette méthode pour commencer. Maintenant je me fais des petites phases de cuisine crue, comme en ce moment après les excès des fêtes. Cela me fait extrêmement du bien.

Alors, prêt .e .s à tester ? Avez vous déjà essayé ? Qu’en avez vous pensé ?