Découvertes et petits bonheurs de confinement

Et voila de retour , le rituel « découvertes et petits bonheurs » un peu spécial au vu du contexte . Mais c’est bien justement dans ce genre de moment, qu ‘il est bon de se focaliser sur le positif.

Pour commencer, je voulais vous parler d’une association morbihannaise  , que je soutiens grâce au moteur de recherche Lilo, qui s’appelle Volée de piafs. Lors de mes premières semaines à Lorient, avant de trouver une location, j’ai logé à l’auberge de jeunesse. Un très agréable et  lumineux bâtiment ouvert sur l’extérieur grâce à de belles baies vitrées. Mais qui dit baies vitrées, dit soucis parfois avec les oiseaux qui n’y font pas attention et s’y cognent. J’ai donc trouvé un petit merle mal en point un matin, et j’ai décidé de l’amener jusqu’à Languidic. Pour essayer de le remettre d’aplomb

.IMG_4354

Pourquoi je vous parle de cette association et de ce petit merle ? Parce que cette association fait un travail incroyable et ne s’occupe pas seulement des oiseaux , mais de tous les animaux blessés qu’on lui ramène. Et elle a continué d’agir durant le confinement, comme beaucoup d’organisme de ce type. Je voulais les mettre en avant pour leur engagement. Je sais bien qu’on nous demande de tous les côtés des petits sous. Alors, si vous souhaitez être bénévole. Ou leur donner un coup de pouce, même ne serait ce qu’en installant le moteur de recherche lilo, qui grâce à vos recherches reversent de l’argent à des oeuvres caritatives .Vous pouvez aussi simplement parler d’eux autour de vous. A vot’ bon coeur m’sieurs, dames !

Pour m’occuper durant cette période d’enfermement, j’ai bien sûr diversifié les activités. J’ai découvert la plateforme Imago TV qui propose des documentaires, des podcasts et des émissions autour de l’écologie, l’économie solidaire, le développement personnel, la politique etc. Afin d’amener une réflexion pour une société différente.

Dans le même genre d’idée , il y a Side ways.  Une web série qui met en avant les initiatives positives . Sous forme d’enregistrements , d’articles, et de vidéos. C’est passionnant et nous donne l’impression que tout est possible, tout en montrant avec réalisme le processus de création et les difficultés que peuvent rencontrer parfois ces acteurs d’un monde « meilleur ».

La nouveauté aussi pour moi, a été d’écouter des podcasts. Des émissions, des interviews enregistrées sous format audio. Un peu comme à la radio, mais crée de manière indépendante. J’en ai principalement écouté 2 pendant que je bricolais à côté.

Bon plants

IMG_E5033

Cette série d’émissions à pour thème , comme son nom peut le souffler, de jardinage, mais plus particulièrement de végétalisation des villes. Des gens comme vous et moi, qui décident de mettre des ruches sur leurs balcons, de s’intéresser aux céréales anciennes, ou de créer des potagers urbains collectifs. C’est très inspirant et instructif. Vous pouvez retrouver ce podcast sur imago tv, dont je vous ai parlé plus haut. Ou sur d’autres plateformes de podcast sur Itunes par exemple.

Tuto conquérir le monde

IMG_E5032

Peut être que certains ou certaines d’entre vous connaissent le site féministe (mais pas que) Madmoizelle. C’est son ancienne rédac chef qui a crée ce podcast pour la petite anecdote. Ce podcast parle de développement personnel, d’empouvoirement (un mot traduit littéralement de l’anglais) « c’est se chercher et se trouver soi même » , se réaliser, s’épanouir, s’émanciper..Et donc c’est un tout ça, que Clémence Bodoc essaye de nous distiller par des émissions courtes, pleines d’esprits et d’humour, où elle parle aussi d’elle même, de ses galères. Bref en toute humilité, on est loin des gourous du coaching et développement personnel qui fleurissent partout en ce moment. Elle donne des pistes de réflexions, même des exercices pour y voir plus clair. S’y ajoute le catégorie « j’ai pas d’avis mais j’en veux un  » où elle nous aident à décortiquer des thème épineux, qui peuvent être aborder en soirée ou autour d’un repas. Elle propose aussi deux autres émissions, intitulées Activistes et Les impertinentes, qui mettent en avant des femmes , leurs projets , leurs façons de voir la vie. Je m’y suis abonnée mais je ne les ai pas encore écouté. Vous pouvez la trouver , encore une fois sur différentes plateformes d’écoute de podcast. C’est gratuit , il y a juste à s’abonner.

Pour terminer dans le domaine de l’écoute: Dans mes oreilles durant ce confinement, tout en bidouillant j’écoute une radio indépendante d’un artiste/ camarade du Festival de Contes de Baden . MA Radio  la radio de la musique et des arts. C’est très éclectique ,dans le genre FIP radio.

Et lors de mon arrivée en Bretagne , j’ai découvert à la médiathèque la harpiste et chanteuse Cecile Corbel. Et en particulier son album Vagabonde, que j’ai écouté en boucle pendant un mois. Des mélodies qui font voyager, ou donnent envie de danser, et des paroles qui racontent des histoires. Elle s’inspire beaucoup des chansons traditionnelles du monde, mais en particulier de la culture celtique.

J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer et donc à lire, durant une grande partie de ces deux mois. Mais il y a deux lectures , en lien avec la nature que je souhaite vous partager.

IMG_4969

The history of bees a été traduit en français si vous souhaitez le lire. J’ai trouvé ce livre en vide grenier, et j’essaye régulièrement de lire en anglais pour ne pas perdre la langue. Il est accessible, et ne contient pas trop de vocabulaire difficile. C’est le 1er roman de Maja Lunde qui est norvégienne. Dans ce roman, nous allons naviguer entre 3 époques en 1851 avec William Savage, un ethno-biologiste qui fait des recherches sur les abeilles et plus particulièrement les ruches. En 2007 aux Etats Unis avec George apiculteur , et en 2098 en Chine avec Tao qui pollinise les fruitiers au pinceau car les abeilles ont disparu. Bien sûr ces trois histoires sont liées, et vont se recouper. Bien que ce livre n’ait pas été un coup de coeur pour moi, je le conseille tout de même,car il se lit facilement du fait de ses courts chapitres, et malgré le rythme en dents de scie il nous tient en haleine pour savoir comment tout ça va se relier et finir. Une partie des dénouements se devinent rapidement. Mais ce qui compte , c’est bien le message passé et la mise en lumière de l’importance des pollinisateurs dans notre vie.

IMG_E5039

Les grands espaces est un vrai coup de coeur. Dans cette bande dessinée, l’autrice (qui a été illustratrice au Charlie Hebdo) nous retranscris son enfance à la campagne. Après une vie citadine , ses parents décident de racheter une veille bâtisse en Charente, qu’ils retapent. C’est tendre, nostalgique mais sans  » c’était mieux avant », intelligent et engagé sans en avoir l’air. Eloge de la rêverie , remplie de références littéraires ou historiques, et surtout plein d’humour. Si en lisant ce livre, vous n’avez pas envie de planter des arbres et des fleurs. Je rends les armes. A lire absolument !

Mes derniers petits bonheurs que je vous partage, sont aussi des tentatives d’occupation.  Je dis bien tentatives, vous allez comprendre.

Si vous me suivez par ici depuis un bout de temps, vous savez que j’essaye d’apprendre à me servir des plantes qui m’entourent pour me soigner ou pour la cuisine .Il y a de magnifiques roses , dans le jardin de ma propriétaire qui embaument. J’ai voulu en faire des recettes. Huile solarisée, vin aromatisé et gelée. Ma gelée, n’a clairement pas pris. Malgré 2 cuissons, du rajout d’agar agar et toute ma patience. C’est du coulis…Au moins aurais je essayé ! (je retente actuellement l’expérience avec des fleurs de sureau et une autre technique,peut être vous en parlerais je bientôt par ici) . En tout cas , je suis contente de mes étiquettes en récup’.

 

J’ai aussi voulu m’affairer au jardin, même si je ne vais pas rester dans cette location. J’ai fait des semis de radis , dont une des cagettes a été attaqué par l’urée acide d’un chat coquin. J’ai planté des pieds de fraisiers qui se portent bien. Des pieds de menthe dans un pot, de la coriandre en terre qui a été croquée par des escargots gourmets. Et j’ai tenté de faire des boutures de basilic qui ont été un succès (grâce à ce tuto) ! Cuisiner , comme jardiner a quelque chose de très gratifiant. Nous pouvons voir concrètement ce que nous créons ou mettons en place. Voir pousser ses semis chaque jour est fascinant. Ca rend gaga , je vous jure !

 

 

Et vous, quels ont été vos petits bonheurs et vos découvertes dernièrement ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s