Découvertes et petits bonheurs

En ce jour de passage à l’hiver , je vais vous partager mes découvertes et petits bonheurs de …cet été. A la fois parce que je rattrape mon retard dans les articles , mais aussi pour réchauffer nos coeurs peut être un peu engourdis après ce deuxième confinement. Souvenir d’une douce parenthèse en cette année compliquée. (Je vais essayer de faire sous peu les découvertes et petits bonheurs d’automne, afin de peut être revenir à un rythme mensuel, dites moi ce que vous préférez)

Une fois libérée de ce premier confinement que j’ai passé à Lorient, j’ai tôt fait de me balader dans les alentours et d’en profiter avant mon départ pour de nouvelles aventures .

Je suis allée marcher plusieurs fois du coté d’Hennebont, où j’ai découvert un sympathique magasin de créateurs , où l’on peut trouver une variété d’objets fait mains. Dont une gamme zéro déchet.

Je suis « évidement » partie avec des savons artisanaux, de la marque Breizh savons.

Je suis ensuite partie passer quelques jours en Provence afin de voir mes ami.e.s et ma famille après ces longs mois à distance, avant de commencer mon nouveau job dans les côtes d’Armor.

Où j’ai pu enfin goûter les mets du café du temps à Aix en Provence , dont mes amies ne tarissaient pas d’éloges, dont mon amie Twinky Lizzy avec qui j’ai déjeuné ce jour là. Un restaurant végétarien/ végétalien où tout est bon et beau, c’est savoureux et coloré. Un vrai régale.

De retour en Bretagne, où je me suis installée dans le Trégor pour quelques mois. J’ai , comme à mon habitude dans un nouveau lieu, cherché les bonnes adresses afin de faire des courses alimentaires locales et biologiques. Ce qui ne manquaient pas , marchés, ventes à la ferme, magasins de producteurs locaux…J’ai eu la chance d’avoir une vente directe à la ferme , juste à la sortie de mon village , en bio ! Et avec un système basé sur la confiance, d’achats en autonomie. A nous de peser nos légumes, calculer le prix puis laisser la somme dans un tronc à cet effet. Quel plaisir de voir ce genre d’initiative !

Dans ce village en plus d’un apiculteur et d’une herboriste (dont j’adore les tisanes que je connaissais déjà avant d’arriver là Les herbes vagabondes), j’ai trouvé également une fabricante de savons…Que j’ai contacté et qui a eu la gentillesse de me livrer ses savons sur mon lieu de travail, sans emballage car normalement ses savons ont un joli emballage carton. On ne peut pas faire plus court circuit ! Les parfums étaient délicieux et ses savons durent longtemps, point notable important. La Savonnette se trouve aussi au Hangar à Paimpol, vous pourrez la suivre également sur instagram.

Un de mes bonheurs durant cet été (mais aussi après), fut de me rendre sur mon lieu de travail à vélo ! 20min de bon matin pour profiter des chants d’oiseaux , des belles lumières et se mettre en jambe pour la journée.Mais aussi aller faire mes courses d’un coup de pédales. C’est vraiment la Bretagne qui m’a réconcilié avec le vélo. Et c’est un vrai sentiment de liberté .

Au mois d’aout j’ai commencé à glâner des pommes ça et là, une activité que j’ai continué jusqu’à il y a peu. Vous pouvez donc imaginer que j’ai mangé beaucoup de tartes et de compotes . J’ai d’ailleurs essayé d’en stériliser.

Une de mes adresses préférées de ces derniers mois , se situe dans la cours du château de la Roche Jagu. Un salon de thé et restaurant, où les végétariens peuvent toujours trouver de quoi se mettre sous la dent. Il y a même des propositions sans gluten et sans lactose. La cheffe étant passionnée par l’Inde , elle se rend régulièrement dans ce pays dont elle ramène de très bons épices et des recettes. Des produits locaux et de saison, une carte qui change tous les jours. Une fête pour les papilles ! Allez donc au Petit Jagu vous ne serez pas déçus et vous pourrez y parler breton.

Avec le travail, je n’ai pas trop profité de l’été pour camper. Donc j’ai voulu marquer le coup fin août, je me suis rendue à l’auberge de jeunesse de Trebeurden surplombée par un petit terrain de camping. Avec vue sur la côte de granite rose, un lieu magique avec toujours des couchers et des levers de soleil à couper le souffle.

J’ai profité de la présence d’une amie et de sa fille, pour aller au centre de découverte du son à Cavan. Un parc interactif en pleine forêt, pour petits et grands. Qui explique d’où vient le son , comment il se crée, se déplace etc. Découpé en 3 zones foisonnantes d’informations. J’aurais aimé vous partager les vidéos que j’y ai fait pour que vous vous rendiez compte de ce que ça donne , mais mon blog n’a pas cette fonctionnalité. Prévoyez au moins 2 heures, pour ce rendez vous amusant avec vos sens.

Malgré les restrictions qui avaient déjà lieu cet été concernant les rassemblements, j’ai pu assisté à des balades contées , par exemple sur la pointe de Guilben au crépuscule avec le conteur Samuel Peron (https://www.samuel-peron.fr/ )ou avec les conteurs des Sentiers de l’imaginaire sur une journée à Pontrieux , où les spectateurs pouvaient suivre à leur guise un conteur ou une conteuse avec pour décor les ruelles , ou les beaux paysages autour de la ville. Comme ici le conteur Vassili Ollivro (https://www.vassili-ollivro.com/) avec en arrière plan le Trieux.

Et pour finir : Dans mes oreilles grâce à la médiathèque , j’ai découvert et écouté en boucle = Le premier album de The cure : Three imaginary boys

Ainsi que l’album de The Do , A mouthful

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s