Sur la route #3

Suite et fin de mon périple, je vais tenter de tout rassembler en un seul article. J’espère que cela ne vous fera pas trop long. Afin de pouvoir vous partager toutes les autres babioles qui me trottent dans la tête ,au plus vite  🙂

J’ai oublié de vous préciser je crois, que comme mon voyage de vacances s’est fait en voiture. Pour compenser la pollution générée , j’ai décidé de planter des noisettes et des amandes, un peu tout au long de mon trajet ! J’essaierai de jardiner encore dans les jours à venir de manière « sauvage » ou non.

Après le Festival interceltique de Lorient, j’avais un mariage non loin de là. Dans la vallée du Scorff. Un bout de terre fascinant, car à quelques kilomètres de distance, nous pouvons avoir la mer, des champs, des forêts luxuriantes et de magnifiques rivières. En bonne écolo , ma tenue de mariage étaient constituée d’un robe vintage trouvée dans une friperie de Granville. Et mes chaussures étaient de la marque néosens, une fabrication respectueuse de l’environnement venues des terres ibériques.

mariage

Encore une fois, dans les jours qui suivirent ce mariage , en visitant les alentours. J’ai pu constater comme le locavorisme est mis en avant. Les produits bretons sont toujours en tête de gondole. Il existe beaucoup de vente en directe à la ferme. Dans le village de Berné j’ai pu croisé un panneau indiquant l’arrêt d’utilisation des pesticides dans les plates bandes de la ville, j’ai pu vite fait en toucher 2 mots au maire d’ailleurs, pour l’en féliciter. Une borne pour voiture hybride ou totalement électrique est proposée sur le parking principale. Cela je l’ai retrouvé finalement dans pas mal de villes en redescendant vers le Sud Ouest. Dans la forêt, une chouette m’a fait signe pour ne pas salir cette belle nature.

 

Puis j’ai pris la route pour Rennes, ville que je souhaitais prendre le temps de visiter depuis longtemps. J’y ai retrouvé ma copine blogueuse aixoise Twinky Lizzy et son mari, c’était amusant de se rejoindre ici. J’y ai dormi à l’auberge de jeunesse, encore une fois bien engagée dans le respect de la planète. Des affichettes amusantes antigaspi, montrant des écogestes faciles et des poubelles de tris.

Je me suis rendue dans un restaurant militant qui propose des plats élaborés à partir de produits de fermes locales parfois bio, un vrai régale ! Le Coucou rennais.

Les créateurs locaux sont aussi mis à l’honneur, il n’y a pas moins de 15 boutiques de créateurs. J’ai pour ma part craqué pour un savon rennais de chez Ma petite Savonnerie…évidement ! Chez Radis verts et pois rose (rue Victor Hugo)

Connaissez vous les Chaussettes  Josette ? Que j’ai découvert au coin d’une rue rennaise. La marque de Saint Malo est éthique et solidaire. Made in  France, mais au bout de 10 paires vendus , l’entreprise reverse une partie de ses bénéfices pour scolariser des enfant dans des pays en voie de développement.

Au détour d’un rayon de librairie j’ai vu un livre qui pourrait vous intéresser, si vous voulez connaitre plus en profondeur l’engagement breton dans l’environnement. Histoire de l’ecologie en Bretagne de Tudi Kernalegenn. Pour mon petit déjeuner, j’ai réussi à trouvé des biscuits locaux, sans gluten et vegan de chez « Une histoire bio » ( le seul hic étant l’emballage plastique) . Et accessoirement délicieux ! Ca en fait des histoires à déguster.

 

Semaine suivant le 15 août oblige, beaucoup de restaurants végétariens que je voulais tester étaient fermés. Pensant au final pique niquer, je me suis dirigé vers une biocoop de proximité. Qui m’a indiqué  un restaurant/ salon de thé à deux pas de là, Pique Prune, face aux halles couvertes, rue Jules Simon. Bio, sans gluten, et végétarien, le lieu parfait ! Avec  un plat du jour très bon, à un prix raisonnable. J’ai malencontreusement, effacé la photo de l’assiette que j’y ai mangé. ( vous ai je dit que j’avais pris du poids pendant ces vacance 😀 , vivement la reprise du sport)

Mon passage chez Pique Prune m’a permis d’apprendre des informations intéressantes.  De 1 que Rennes possède sa monnaie locale le galleco. De 2 qu’une entreprise nommée Feuille d’érable agit concrètement au quotidien pour le tri du papier, son recyclage, sur la sensibilisation au respect de l’environnement. Et de 3 que la biocoop Scarabée de Rennes a crée un camion aménagé faisant le tour des marchés de Rennes et villages alentours pour vendre des produits en vrac « Le vrac’ volant ». Les scarabées mettent en place toute l’année des animations, des conférences des ateliers, un super programme à découvrir ici. Ils organisent même un festival le Sacra’bio ,il aura lieu le 10 septembre prochain aux halles place des Lices, un marché de producteurs locaux, des conférences et plein d’ateliers pour apprendre à faire tout soi même !

L’image contient peut-être : texte

 

N’ayant plus envie de quitter la Bretagne. J’ai prolongé mon séjour , en suivant une envie soudaine de me rendre à Cancale (Ille et Vilaine). Un choix que je ne regrette en rien. L’auberge de jeunesse s’y trouvant est un rêve éveillé, un lieu magique coupé de tout, même du réseau téléphonique. Une vraie petite bulle avec vue sur une crique et au loin le Mont Saint Michel. Des poules, un compost et le sentier du littoral qui passe juste en dessous.

J’ai beaucoup marché, je suis même allée à pieds jusqu’à la Savonnerie cancalaise que j’avais découvert grâce à Breizh Gwer. 

Une savonnerie artisanale, qui vous offre la possibilité aussi de faire des ateliers de fabrication de savons, leur boutique regroupe d’autres artisans locaux, des bougies, sacs, des bijoux et des illustrations chaque mois différentes que j’ai particulièrement aimé.

En redescendant vers La Rochelle. J’ai fait une courte étape à Bécherel (non loin de Rennes), un vrai coup de coeur pour cette cité du livre. Pas seulement pour toutes ces librairies peuplant la ville, mais pour l’ambiance qui s’y dégage et les belles façades. En m’y promenant, sur le sentier panoramique, j’ai eu la joie de voir qu’un.e habitant.e avait rendu son propre jardin , instructif pour les passants longeant son terrain. Des panneaux faits mains pour nommer chaque plante présente sur son bout de terre. Et pour finir, il y avait un panneau expliquant le système de filtrage naturel des eaux usées.

 

J’ai pris un thé original (aux algues et au gingembre) dans le café librairie Petit bazar breton. Qui possède un coin épicerie locale, où j’ai craqué pour des confitures Fraises à la violette, et Mûres aux coquelicots des Fruitpotines. J’ai pris connaissance d’une nouvelle marque de tisane locale Le champ de l’air, projet féminin , autour des plantes médicinales traditionnelles.

Le soir même. J’ai campé dans le jardin d’amis d’amis , à Laleu, à la périphérie de la Rochelle. En accompagnant mon hôtesse au marché de La Palice , j’ai pu voir le jardin en permaculture fait par les élèves de l’école de la ville. Ecole très engagée.  J’ai aussi croisé des savons artisanaux naturels fabriqués à Rochefort En bullant, mais j’ai réussi à résister 😀

J’ai poursuivit ma route, pour m’arrêter chez des amis dans les Pyrénées .Avant de faire trempette, dans une des rivières fraîches de la montagne. J’ai vu ce mignon panneau. Puis ensuite je me suis rendue à la bouquinerie associative de Bagnères de Bigorre que je vous conseille fortement. Si vous trouvez 2 livres identiques vous en gagner un exemplaire 😉

Minolta DSC

Sur Bagnères de Bigorre existe un garage associatif Le Cardan. Une idée originale sur le partage des savoir, à moindre prix vous pouvez faire réparer votre auto. Mais il faut que vous soyez présent lors de la réparation, afin d’apprendre et de comprendre, dans l’objectif de vous rendre autonome dans le bricolage de vitre 4 ou 2 roues. Si vous voulez connaître plus de lieux dans ce genre en Bigorre, allez jeter un oeil sur Tiers Lieux.

J’ai accompagné mon amie sur Tarbes, pour y déposer des jouets et objets dont elle ne se servait plus. Pour cela nous sommes allés à la Recyclerie des Forges. Donnez, achetez , c’est ouvert à tous, meubles, vêtements électro ménagers et j’en passe. Dans ce même quartier se trouve Récup’Livres , qui vend à petits prix des livres d’occasion. Toutes ces associations sont un mélange de bénévolats et de réinsertion, de belles initiatives. Comme les Jardins de Bigorre qui font partie du réseau Cocagne. Un projet solidaire autour du maraîchage.  Qui propose des paniers de légumes toutes les semaines.

Avant de retrouver la Provence, j’ai fait une dernière étape sur Toulouse. Tout ce que je peux vous en dire en lien avec les sujets que j’aborde ici, est que cette ville (comme la Rochelle) voit beaucoup de ses habitants circuler en vélo. Que j’ai mangé plein de légumes préparés avec soin et goût (j’avais besoin de vert après toutes ces galettes) au buffet à volonté végétarien La faim des haricots. Etant avec une amie, j’ai moins ouvert mes yeux sur les initiatives vertes de cette ville. Une bonne excuse pour y retourner.

Toulouse by night

Toulouse by night

Voila,  mon périple s’arrête là…avant le prochain. Une expérience assez forte. Même si ce mode de transport ne me convient pas trop, j’ai hâte de retrouver mon mode de vie et de voyage de piétonne. Evidemment la liste des initiatives positives à travers les régions que j’ai traversé n’est pas exhaustive. Je me suis basé sur ce que je pouvais facilement trouver en ouvrant juste mes yeux, sans trop poser de questions. Afin de vous montrer qu’il existe déjà beaucoup de choses à portée de main, et qu’il faut garder espoir .qu’acheter local n’est pas si difficile, et que cela ne s’arrête pas qu’à l’alimentation.  Chaque acte, chaque geste compte. Tous ensemble, en rassemblant ces belles énergies, nous créerons le changement que nous voulons voir dans notre société.

 

5 réflexions sur “Sur la route #3

  1. Pingback: Découvertes et petits bonheurs de juin | Dormance Petit-Chat-Grain

  2. CANCALE ( … dans le 22 ? … ne serait-ce pas plutôt en Nouvelle-Calédonie ? ! ? ! ), ça a l’air super chouette !

    … faudra que j’aille y faire un tour, un jour …

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s