Sauvons la biodiversité !

Parfois il ne suffit pas d’un changement radical de vie -qui pourrait faire peur-  pour modifier le cours des choses. Juste 10 actions, 10 gestes simples à mettre en place facilement , et créer la différence. Les éditions Rustica, (j’ai payé ces livres de ma poche , je précise) nous propose deux ouvrages passionnants et faciles d’accès afin de devenir acteurs pour un monde meilleur. Sauvons les abeilles  ! et Sauvons les oiseaux ! 10 actions pour (ré)agir. Deux livres qui nous ouvrent les yeux , et qui devraient être mis entre toutes les mains. Des sujets douloureux et lourds , mais avec une bonne dose d’espoir, si chacun relève les manches ou lève la voix.

 

« Les abeilles donnent le miel et la cire odorante à l’homme qui les soigne; mais ce qui vaut peut être mieux que le miel et la cire , c’est qu’elles appellent son attention sur l’allégresse de juin, c’est qu’elles lui font goûter l’harmonie des beaux mois, c’est que tous les événements où elles le mènent sont liés aux ciels purs, à la fête des fleurs, aux heures les plus heureuses de l’année […]. A qui les a connues, à qui les a aimées, un été sans abeilles semble aussi malheureux et aussi imparfait que s’il était sans oiseaux et sans fleurs. »

Maurice Maeterlinck

abeille

Tout ce que l’on trouve sur le sujet pourrait nous démoraliser, c’est alarmiste et souvent défaitiste. Ici c’est factuel, concret et pratique mais écrit de manière tout de même légère et accessible. Il y a des chiffres bien sûr, des pourcentages aussi. Seulement ce qu’il faut pour prendre conscience de l’ampleur du sujet.

L’abeille la « clef de voûte de la biodiversité » permet par exemple, de polliniser fruits et légumes, « 40% de notre alimentation dépend des pollinisateurs » sans eux , finis les fruits et légumes , finie la diversité. On sera peut être obligé comme dans certains pays d’Asie déjà, à polliniser les végétaux à la main, avec un petit pinceau…L’absurdité nous rattrape ! On apprend aussi qu’en 30 ans nous avons perdu 80% d’insectes…mais que dans des endroits comme l’île d’Ouessant ou Cuba , où les pesticides ne sont pas présents, les pertes restent normales…Il y a donc de l’espoir. Et c’est un spécialiste qui nous l’affirme, Sven Niel auteur de Sauvons les abeilles ! est lui même apiculteur. Et c’est aussi pour cela qu’il peut nous partager les bonnes astuces pour aider toutes les abeilles et autres bourdons à vivre mieux.

L’auteur nous amène à remettre en question notre consommation d’un point de vue global , délaisser  la grosse machine industrielle pour acheter local et bio. Que l’on habite en ville ou à la campagne , nous avons un rôle à jouer. Que ce soit en plantant des fleurs et arbustes mellifères ou en parrainant une ruche. Mais je ne vous dis pas tout, à vous de découvrir cela en lisant le livre.

Calendrier_de_plantation_des_fleurs

 

Sauvons les oiseaux ! est écrit par Danièle Boone journaliste spécialisée dans la nature et l’écologie, fervente militante engagée au quotidien, jusque dans son jardin. Cet ouvrage est réalisé en partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux.

« Chaque année c’est le même émerveillement.Les chants d’oiseaux ne se démodent jamais. Mais chaque année cette musique se fait plus discrète. Serait il possible qu’un jour elle s’arrête ? « 

1/3 des oiseaux ont disparu en 25 ans. La faute à certaines pratiques agricoles, au réchauffement climatique, à des maladies nouvelles, aux chasseurs irrespectueux…et un peu aux matous. Mais nous pouvons agir !

nichoirs à oiseaux

Dormance Petit Chat Grain

Dans cette ouvrage Danièle Boone nous donne des outils , comme aménager son balcon en installant un abri ou une mangeoire, mettre un bac de boue pour les hirondelles ou des bassins d’eau pour que les oiseaux puissent y boire ou y faire trempette. Mais attention pas n’importe comment, les mangeoires comme les nichoirs ne doivent être installés qu’à un certain moment de l’année, et à des endroits précis. Les nichoirs par exemples doivent aussi s’adapter à la taille et aux habitudes de chaque oiseau. Délaisser les pesticides, planter des fleurs, garder des haies dans son jardin, sont aussi autant de bonnes idées à mettre en place. Pour terminer l’autrice nous partage plusieurs associations pour apprendre à reconnaître nos amis les piafs mais également les protéger.

 

En tout cas, j’ai adoré ces deux lectures. Rapides et concrètes. Une petite claque dans la tête pour remettre les idées en place. N’hésitez pas à le demander dans la bibliothèque de votre ville ou village, il est urgent de faire passer le message. Offrez le vous,  offrez le à des ami.e.s , prêtez le, partagez le … C’est urgent !

J’espère fortement qu’il y aura un exemplaire sur les chauves souris et les hérissons ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s