Objectif Jardin partagé

Pour certains c’est objectif Lune, pour d’autres Jardin partagé…chacun son truc. J’ai toujours été fascinée par les potagers urbains, ou jardins ouvriers depuis que je suis enfant. Ça m’a toujours émue, sans trop savoir pourquoi. Et encore maintenant, cela me passionne. En découvrant dernièrement, celui de la ville de Mordelles en Bretagne, je me suis dit que j’allais faire quelques recherches pour comprendre comment en mettre un en place. Pour ensuite vous partager ces bases de projets. Afin peut être, de susciter des vocations…Car nos villes ont besoin de verdure, mais aussi d’autonomie alimentaire. Ces jardins sont des moyens de rester connecter à la terre, et de montrer à chaque âge d’où vient une salade ou comment pousse une aubergine. Voici donc les différentes informations que j’ai pu glaner ça et là.

Jardin Partagé de Mordelles

Jardin partagé de Mordelles

Qu’est ce qu’un jardin partagé ?

C’est un jardin potager construit et/ou cultivé par les habitants d’un quartier ou d’un village.Cela peut se faire sous l’impulsion d’une municipalité ou d’un groupement de citoyens. Réunis en association,  les habitants gèrent le lieu et prennent des décisions de manière collective. Chaque projet est unique par son aménagement et son fonctionnement .Les valeurs restant, en revanche les même partout : solidarité, convivialité, lien, entraide, partage entre les générations et les cultures. Cela mélange jardiniers du dimanche et ceux plus expérimentés. Il existe , tout de même une Charte des Jardins partagés à respecter lors de la création d’un projet de jardin. Celle ci encourage les techniques de permaculture ou d’agrocécologie, ou en tout cas une culture dans le respect du vivant, sans pesticide ! Cet écrin de verdure en ville est une bulle de préservation de la biodiversité.  Et bien sûr, il est important de se renseigner sur la législation de chaque commune ou communauté de communes,  afin de vérifier la faisabilité juridique, technique et financière . Le projet se crée en lien serré avec ces entités (a moins que vous fassiez  un potager sauvage tel des guerillos gardener 😉 )

jardin partagé de Mordelles

jardin partagé de Mordelles

Au jardin partagé de Mordelles par exemple, ils ont fait le choix d’être 100 % naturels dans leur travail de la terre. S’y est rajouté une volonté de sensibilisation auprès des passants, car le jardin se situe à côté de chemins de randonnée. Le compost est accessible à tous les habitants de Mordelles, on pouvait d’ailleurs remarquer que Halloween n’était pas loin !

Comment créer un jardin pas par pas ? 

  1. Lancer le projet : A la base , il suffit d’une dizaine de personnes prêtes à s’investir dans la gestion d’un espace vert et se regroupent en association . Il est important de définir quel public vous ciblez , car de cela en découlera les structures ou les services qui pourront vous aider . Par exemple, si vous souhaitez réaliser votre jardin avec des étudiants, vous pourrez peut être avoir des aides du CROUS. Une fois le groupe constitué, il est temps de partir à la recherche d’un terrain exploitable. Il peut être cultivé collectivement ou en jardin individuel avec des parcelles de 10 à 50 mètres carré.
  2. Trouver une parcelle : Toit plat, espace inoccupé entre deux immeubles, une cours d’école, etc  200 m.carré suffisent. Le terrain doit être facile d’accès pour transporter le matériel. Privilégier si possible, une orientation ensoleillé ou mi-ombragé . A savoir ! Certaines collectivités, bailleurs sociaux ou réseaux ferrés en France disposent de friches. Certains propriétaires privés mettent à disposition leur terrain, contre l’entretien ou une participation symbolique. A vous de vous renseigner auprès de la municipalité. Ensuite, après la division du terrain, chaque parcelle pourra être louée de 10 à 50 € par an.
  3. Aménager le terrain et l’équiper : Le gros matériel peut être mutualisé. Pensez au troc de graines et plants pour commencer votre potager. Et aux outils de seconde main si vous n’avez pas beaucoup de budget. Pour la construction, cela prendra forcément une allure de chantier participatif, (avec des matériaux de récup’ c’est encore mieux) vous pouvez rajouter de la force vive en faisant des partenariat avec des écoles, des lycées agricoles …. ou en demandant de l’aide à des services civiques. Histoire de mettre en place les cabanes, les points d’eau,les composteurs… Pensez à créer des espaces de convivialité. Préparer le jardin, désherber, améliorer le sol puis suivre le cours des saison.
  4. Pérenniser l’aventure :Créer un jardin collectif exige la concertation entre tous les adhérents. Prévoir des réunions pour tout mettre à plat dès le départ : budget, organisation, règlement intérieur (types de culture, techniques, gestion de l’eau) .Il est important d’impliquer chacun, de répartir les tâches équitablement et de manière claire. Pour cela vous pouvez aussi créer une charte propre à votre lieu.  Et enfin pour dynamiser tout ça et créer du lien avec des personnes extérieures au projet , vous pouvez organiser des événements, des petites fêtes, des portes ouvertes, etc

 

Alors l’aventure vous tente ? Pour plus d’informations voici le liens du site du réseau national des jardins collectifs :ici .